L'atelier des jongleurs de mots

Livre de l'atelier d'écriture "Les jongleurs de mots"
Livre de l'atelier d'écriture "Les jongleurs de mots"

L’atelier c’est à la fois un moment de détente et de remue-méninges mais aussi un espace de liberté à l'intérieur d'un cadre imposé, ou l’on ose produire des textes ludiques et découvrir ou développer son potentiel. On y suit la consigne donnée et on se découvre des trésors d'imagination, insoupçonnés. Un même sujet d’actualité traité aussi différemment par chacun, reste étonnamment jubilatoire.

 

Aucune formation littéraire spécifique n’est nécessaire pour être créatif ! Tous ceux qui ont envie d’inventer, imaginer, structurer, respirer, s'évader... s’expriment s’ils le désirent avec humour, par des Nouvelles, des textes courts, des fables, des parodies, poésies etc.

 

Vous trouverez dans l'onglet suivant, un échantillonnage de la production de ces «Jongleurs de mots » dans leur 2ème ouvrage collectif paru en décembre 2019.

(156 pages) 13,90€ ; ISBN 9 782953 706970

 

Ci-dessous quelques sujets traités récemment à l'atelier...

 

Sujet de décembre 2020 : Vous êtes le psy du père Noël qui vient vous consulter et il commence par vous dire « Quand j’étais encore enfant, mes parents m’ont dit que je n’existais pas ! »

 

 

Réponse de Michèle S.

 

Elle se réveille car elle entend du bruit dans son salon, c’est comme un grognement. Quand elle arrive, elle trouve endormi sur le tapis, un père Noël ! Étonnée que l’alarme n’ait pas sonnée et un peu affolée elle vérifie toutes les issues de la maison : aucune effraction.

 

Elle s’approche de lui pour le renifler : pas d’odeur d’alcool, mais un parfum frais de lavande coupée. Elle le touche du bout du pied.

 

Il ouvre de grands yeux bleus limpides et calmes comme l’eau d’un lagon.

 

 

Elle lui agite devant le nez, très ostensiblement, une bombe de gaz de défense :

 

-        __ Que faites-vous ici ?

 

-         __ Je ne sais pas trop dit-il mal réveillé, en rajustant son bonnet. Ah si, en fait, je voulais vous rencontrer. Vous êtes bien Isabelle PISSIER, Professeur Titulaire de la Chaire de Recherche en Psychologie Appliquée à la Sorbonne ?

 

-         __C’est exact. Et je suis également une Voyante Renommée, consultée par les Grands de ce monde. Mais que faites-vous donc au milieu de la nuit, chez moi ?

 

-          __Voilà, je voulais vous rencontrer parce que quand j’étais encore enfant, mes parents m’ont dit que je n’existais pas. Or, comme vous pouvez le constater, c’est totalement faux : je suis là et je suis ce que je suis : le Père Noël.

 

-           __Écoutez-moi, qui êtes-vous ? Et comment êtes-vous entré ?

 

-          __Je suis entré par la cheminée, naturellement !

 

-          __Qui êtes-vous ? quel est votre nom ? répète-t-elle un peu excédée

 

-          __Eh bien c’est évident non : je suis le père Noël !

 

Elle étend son cerveau lui souffler : « Ma fille, le Père Noel n’existe pas ! » alors elle dit :

 

-          __Écoutez le père Noël n’existe pas. Alors je vous pose à nouveau la question qui êtes-vous ?

 

 

 

Soudain très en colère, il frappe du plat de la main sur le tapis.

 

-        Mais je suis le Père Noël, sacre bleu ! J’étais ce que j’étais, je suis ce que je suis et je serai ce que je serai ! je suis là et nous parlons tous les deux ! Alors on ne peut pas dire que je n’existe pas !

 

-          __Calmez-vous, je vous en prie. Je suis psychologue vous pouvez me parler en toute confiance.

 

-          __Eh bien justement ! je ne comprends pas votre attitude, pas plus que l’attitude des gens qui nient l’évidence : j’étais ce que j’étais, je suis ce que je suis et je serai ce que je serai : Le Père Noël. C’est simple !

 

-          __Ce n’est pas si simple que cela, objecte-t-elle. Vous n’existez pas réellement, vous êtes un personnage de légende, vêtu de rouge et qui se balade sur un chariot tiré par des rennes… 

 

-          __Foutaises ! Vous avez lu la presse dernièrement ? Hier encore, un père Noël a été agressé par des parents parce qu’il n’était pas assez proche de leurs enfants ! c’est insupportable, ils exigent tout ! Nous n’existons pas et néanmoins ils veulent que nous soyons très proches de leurs enfants, malgré la COVID. Sans nous, Noël n’existerait plus depuis longtemps !... des millions d’enfants heureux, des millions d’enfants qui restent sages pendant des mois pour être sûrs d’avoir leurs jouets !... ce n’est pas rien ! Le père Noël, est indispensable ! Je dirais même, essentiel, pour reprendre un terme très usité en ce moment.

 

-        Oui bien sûr, vous êtes utile mais, en réalité, vous vous n’existez pas.

 

-        J’existe car je suis un acteur économique qui contribue à générer des millions de chiffre d’affaire dans les commerces non-essentiels

 

-          __Oui j’en conviens mais, vous n’existez pas réellement, vous êtes un personnage virtuel.

 

-          __Mais réfléchissez un peu !

 

 

Il sort de sa poche des papiers qu’il lui tend :

 

-          __Regardez : Là, c’est mon diplôme de père Noël. Là c’est ma liste d’accréditation pour distribuer les jouets aux enfants. Là, c’est un Permis de circuler la nuit malgré le couvre-feu. Là, j’ai la liste des références de millions d’enfants qui me font confiance. J’ai même une feuille de paye ! Alors, si malgré tout cela je n’existe pas, Qui donc existe ?

 

-          __Mais vous n’existez pas réellement ! Ce vieux bonhomme habillé en rouge est une légende créée pour les enfants qui rêvent !

 

-          __C’est bien pour cela que j’existe ! j’existe grâce au rêve, à l’imagination, à l’espoir  que je suscite ! Et cela ne concerne pas que les enfants. Chaque année pour Noël, les petits enfants, les adultes, les grands-parents m’attendent avec impatience. J’existe, par le bonheur qu’ils auront de se retrouver tous ensemble autour d’une belle table, par les odeurs de cannelle et d’orange des pâtisseries de Noel. J’existe par la crèche qui symbole la naissance d’un enfant et le début d’une vie nouvelle. J’existe par les cadeaux échangés, par les souvenirs heureux générés chaque année. J’existe parce que les souvenirs de Noel sont éternels et donc, je suis éternel : j’étais ce que j’étais, je suis ce que je suis, je serai ce que je serai.

 

 

 

Comme elle ne sait plus trop bien, quoi répondre, elle tente une diversion :

 

 

-          __Dites-moi, si vous n’étiez pas le père Noël qui auriez-vous aimé être ?

 

Il sourit doucement en la regardant :

 

-          __J’aurais aimé être Mickael Jackson, il danse si bien !

 

-          __Hum, hum, oui il dansait bien !

 

-          __Ah parce que vous pensez qu’il a existé ? Interroge le père Noël

 

-          __Bien entendu et de nombreuses personnes peuvent l’attester, affirme-t-elle d’un ton péremptoire.

 

-          __Moi aussi, de nombreux enfants m’ont rencontré et ils peuvent attester que j’existe ! Mais vous, Michael Jackson, l’avez-vous déjà rencontré, personnellement ?

 

-          __Non, je ne l’ai pas personnellement rencontré, mais je l’ai vu régulièrement à la télévision

 

-          __OH OH OH fait le père Noël en souriant, je devrais me montrer plus souvent à la télévision ou sur internet… cela renforcerait ma réalité…

 

 

 

Soudain, un petit garçon de quatre ans surgit dans la pièce. Il s’accroupit près du Père Noël, son doudou blotti contre lui, le regard plein d’émerveillement. Alors, le Père Noël sort de sa besace une boite de jouets et lui tend. Ils se mettent à jouer tous les deux, en silence.

 

En les regardant, la mère s’est assoupie dans son fauteuil. Une  heure plus tard, elle se réveille confuse et un peu en colère d’avoir laissé son fils ainsi, seul avec cet homme qu’elle ne connaît même pas.

 

Alors un peu brusquement elle le prend par la main et malgré ses pleurs, elle l’amène dans sa chambre pour le recoucher.

 

Une demi-heure plus tard, elle est de retour dans le salon. Mais, le Père Noël a disparu. C’est comme s’il s’était évaporé. Il ne reste plus sur le tapis, que les jouets.

 

Après avoir consciencieusement fait le tour de la maison et vérifié toutes les issues, elle retourne se coucher, parterre, au pied du lit de son petit, par précaution, au cas où il reviendrait…

 

 

Le lendemain matin, à la faculté, elle a rendez-vous avec un étudiant qui doit lui présenter un projet de thèse pour son doctorat.

 

Lorsqu’il entre dans son bureau, elle a une forte impression de « déjà-vu ». En fait, il a le même regard bleu limpide que le père Noël de la nuit dernière.

 

Mais, comme elle est toute à son rôle de professeur des universités, elle chasse vite cette impression de son esprit et démarre l’entretien:

 

-          __Bonjour Monsieur, pourriez-vous me préciser le sujet que vous souhaitez étudier pour votre thèse de doctorat ?

 

-          __Oui Madame, je souhaiterais soutenir la thèse suivante :

 

« Si l’homme vit dans un monde dont il produit le sens, comment distinguer le monde réel du monde virtuel ? »

 

-          __Effectivement, c’est un sujet intéressant…

 

Un parfum frais de lavande coupée flotte dans la pièce.

 

Quelques heures plus tôt, ce matin-là, au moment du nettoyage des locaux de la faculté, il s’était faufilé dans le bureau de la professeure pour remettre la clef là où il l’avait trouvée.

 

In fine, ses amis lui devaient quatre-vingts euros et un demi de bière blonde car il avait gagné son pari : la voyante n’y voyait rien du tout !

 

Michèle S.

 

Réponse de Jean-Marc B.

 

Je suis le psy du père Noël. Il vient me consulter et il commence par me dire : 

 

- « Quand j’étais encore enfant, mes parents m’ont dit que je n’existais pas ! »

 

 

 

Après un moment de réflexion, je lui demandai :

 

- « Connaissez-vous Magritte ? »

 

- « Oui, c’est un fumeur, je lui ai apporté une pipe, il y a quelques années. »

 

- « Et bien ceci n’était pas une pipe. »

 

- « ?????? »

 

- « Par conséquent, vous n’êtes pas le père Noël »

 

- « Mais alors, qui est le père Noël ? »

 

- « En réalité, c’est Félix, mais il est en prison pour meurtre »

 

- « Alors, si je n’existe pas et que l’autre est en prison, qui va livrer les cadeaux ? ».

 

- « Amazon et Ali Baba »

 

- « Ainsi, je vais être au chômage ? »

 

- « Mais non, chez Uber on cherche des types pour livrer pendant les fêtes »

 

- « Quelle régression ! En plus, je ne sais pas faire du vélo, que du traineau, tiré par des rennes. »

 

- « Oh mais vous savez, maintenant Luce Lapin interdit l’utilisation des animaux pour travailler. Apprenez le vélo, avec un vélo d’intérieur »

 

- « Mais si je n’existe pas, qui va me le livrer ? »

 

- « En dépannage, je peux faire ça pour vous »

 

- « Alors c’est vous le père Noël ? »

 

- « Non, moi je suis pernoélopsychiatre. Toute la journée, je reçois des types qui se prennent pour le père Noël. Aujourd’hui, vous êtes le quatrième. Avant vous, j’ai reçu Emmanuel M. qui voulait livrer tous les cadeaux avant 20h !

 

Je l’ai convaincu de ne pas appliquer le couvre feu la soirée du 24. J’ai reçu aussi un certain Gérald D. qui voulait mettre des matraques partout au pied des sapins. J’ai essayé de lui expliquer que ce serait moins dangereux des tapettes à mouches. Enfin, Olivier V. Alors lui, sa marotte, c’est les vaccins. Il veut en offrir des millions. Comme je lui ai dit que nous n’avons pas des frigos à – 70 °, il est parti tenter sa chance en Sibérie. »

 

- « Et à moi que me conseillez vous ? »

 

- « Bon, et bien, renvoyez vos rennes en Laponie, mettez le traineau en vente sur le bon coin et faites teindre votre habit en noir, ça sera un manteau très convenable »

 

- « Merci docteur »

 

- « Ca fait 50 € »

 

Jean Marc B.

 

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Nouveauté : "Les jongleurs de mots" dernier né des livres d'humour fin, celui-là reprend les jeux de l'atelier d'écriture humoristique, pour 12 à 95 ans, et l'on peut y jouer en famille ou entre amis !

Le jardin des mots drôles est enfin sorti (fin mai 2017)
Le jardin des mots drôles est enfin sorti (fin mai 2017)

Les précédents livres d'humour sont toujours dédicacés :

 

"Bestiaire Loufoque" les fables expliquées...

 

Sous la lune de crocodile...

(650 Aphorismes, pensées et holorimes d'humour) pour rire de 12 à 95 ans !

 

Lieux des prochaines dédicaces :

 

DÉDICACES à VENIR...

 

dont avec "le Jardin des mots drôles" et "Les jongleurs de mots -Tome II" etc.- 

 

- 2/07/2021 :

- 3/07/2021 : samedi dès 9h30 au Super U à FLOURENS (31)

 

- 7/07/2021 : mercredi de 9h30 à 12h30 au Lutétia 16 rue du Barry d'en Haut à BOULOGNE s/GESSE (31)

 

- 8/07/2021 : dès 9h30 samedi, rayon livres, à  (31)

 

- 15/08/2021 : dimanche : Journée littéraire "Arbalivres"  de 10 à 17 heures à ARBAS (31)

 

 - 29/08/2021 : dimanche 18ème Salon du livre à MONCLAR de QUERCY (82) 

 

- 6/09/2021 : dimanche Salon du livre à ARZENS (11)

 

- 26/09/2021 : dimanche 11ème Salon du livre à CIADOUX (31)

 

 

Parmi les LIBRAIRIES où ces LIVRES sont en vente...

Dédicace pour toute commande sur ce site, du "Jardin des mots drôles" ou des "Fables expliquées du Bestiaire loufoque" ou "Sous la lune de crocodile..." envoi du livre avec une dédicace personnalisée par un quatrain d'humour sur votre animal préféré ou métier de la personne à qui vous destinez le livre ! (Lors de la demande, donner l'info sur tout autre thème choisi... )

Pour commander le livre "Le Jardin des mots drôles" ou "Les fables expliquées du Bestiare Loufoque" ou "Sous la lune de crocodile..." cliquer ici

Sous la lune de crocodile...
12,90 €
Ajouter au panier
  • disponible
  • 5 à 10 jours1
Bestiaire Loufoque (les fables expliquées...)
13,90 €
Ajouter au panier
  • disponible
  • 5 à 10 jours1
Le jardin des mots drôles
12,90 €
Ajouter au panier
  • disponible
  • 5 à 10 jours1

Nouveautés sur site

Ateliers d'écriture humoristique au sous-menu de l'atelier des jongleurs de mots... ou des Mots pour le rire...

Humour, Poésies, Jeux de mots, Ateliers d'écriture humoristique et remue-méninges...